L'après 1789

L’après 1789

La Révolution ayant aboli toutes les justices seigneuriales, supprimé les offices, vendu les biens féodaux, dispersé le clergé, Saint-Ilpize ne fut plus qu’une humble bourgade qui, sous la Convention Montagnarde, fut baptisée Roc-Libre et vit la nomination d’un agent chargé d’y appliquer toutes les mesures de la Terreur… Mais Saint-Ilpize ne tarda pas à retrouver son nom primitif. Le Consulat lui retira sa qualité de siège du Canton au profit de Lavoûte. La Restauration coupa la commune en deux, avec la création de Villeneuve d’Allier sur la rive gauche. Saint-Ilpize, après s’être engagé plutôt prudemment dans la Révolution, garda assez longtemps une mentalité révolutionnaire. C’est ainsi qu’à l’élection présidentielle de décembre 1848, qui vit le triomphe de Louis-Napoléon Bonaparte, la commune vota pour le socialiste républicain Raspail à une écrasante majorité : 415 voix pour 497 votants !

0 comments on “L’après 1789

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :